Se rendre directement au contenu principal / Go directly to main content

Menu de cette page : / This page’s menu:

» Accueil → Tous les événements
Résultats par page : 5 | 10 | 20 | 50
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | »
Proposer une manifestation

  Le 23 mai 2008 - Montélimar
Rencontre-débat

"Même pas peur d'écrire le mot "révolution" : fêter mai 68 !"

Rencontre-débat avec l'écrivain et ancien avocat Denis LANGLOIS, auteur d'une vingtaine d'ouvrages (essais, romans et aphorismes) dont les "Dossiers noirs de la police française" et "L'Affaire Seznec". Lecture de textes récents ("L'utopie est morte ! Vive l'utopie", "Bon Dieu Bakounine" et "Le Hasard sonne toujours une fois") par Chantal DUPUY-DUNIER.
Date : Vendredi 23 mai à 20h30
Prix : 6 €
Lieu : Médiathèque, 6 rue Henri Dunant, Le Teil

Site de l'UP de Montélimar
Catégorie : Débats - Montélimar

  Le 23 mai 2008 - Paris
Témoignages

Mai 68 qu'est-ce que ça m'a fait ?

Par le groupe Mai-68.org
Des conteurs de leur propre histoire
A 19h au Lycée autogéré de Paris 393 rue de Vaugirard, 75015 Paris
Catégorie : Débats - Paris

  Le 23 mai 2008 - Paris
Débat

De l'ORTF aux télévisions mercantiles

Par le groupe Mai-68.org
Avec Henri Maler, Guy Pineau, Raoul Sangla, Marcel Trillat
A 19h à la Petite Rockette, 6, rue Saint Maur, 75011 Paris
Catégorie : Débats - Paris

  Le 23 mai 2008 - Paris
Journées d'échange

Les associations de Mai 1968 à Mai 2008 - Témoignages : Quelles nouvelles frontières pour l’utopie associative ?

Quarante ans après Mai 68, Mémoire et Racines a le plaisir de vous inviter à une journée d’échanges le vendredi 23 mai 2008, de 9h30 à 16h30, au FIAP 30 rue Cabanis 75014 Paris :
Les associations de Mai 1968 à Mai 2008 - Témoignages Quelles nouvelles frontières pour l’utopie associative ?
Mai 68 a été un temps fort de la participation citoyenne, avec, en particulier, la reconnaissance des droits sociaux et politiques des étudiants, le mouvement des radios libres, plus généralement l’ouverture et la libéralisation de la société grâce à l’action militante des organisations comme des simples citoyens. C’est particulièrement vrai dans le milieu associatif qui a en Mai 68 élaboré un programme idéologique et pratique dont une grande partie a été réalisée aujourd’hui. C’est au FIAP, occupé en 68, que ce programme a été rédigé par les responsables des associations d’Education Populaire et que se tiendra cette journée d’échanges, sur l’initiative du GEREA, du GEROJEP et du Comité National d’action des organisations volontaires de jeunesse, d’éducation des adultes et de loisirs ont pris la décision de créer au FIAP 26 rue Cabanis, un lieu permanent de coordination de liaison et d’action.
Cette initiative est destinée a permettre à ces associations volontaires, solidaires des travailleurs et des étudiants :
1° - d’assumer leurs responsabilités spécifiques dans les évènements
qui se déroulent actuellement dans notre pays
2° - de susciter de larges débats sur les problèmes du développement
culturel, de l’éducation des adultes et des loisirs,
3° - de préparer une rencontre nationale sur ces problèmes
4° - ils appellent leurs adhérents et tous ceux qui veulent
réfléchir avec eux à participer aux débats qui auront lieu, jusqu’à nouvel ordre, chaque soir dès 18 h 00. Cette journée d’échanges doit nous permettre une réflexion collective sur l’évolution des associations au niveau des principes, des pratiques et des réalisations concrètes, et ce grâce aux témoignages des acteurs de trois périodes significatives qui ouvriront les débats selon le programme ci-dessous :
- 9h30 café d’accueil pour les participants
- 10h ouverture des travaux
- 10h15 « De la naissance de la Vème République à Mai 68 »
Pierre Bonnet, Elisabeth Bourel, Marie-Thérèse Chéroutre, Paul Markidès,
- 11h45 « L’après Mai 68 dans la vie associative »
Dominique Alunni, Gérard Duval, Jacques Guénée, René Moustard, Gérard Navarro
- 13h15 Buffet
- 14h30 « La réalité de la vie associative d’aujourd’hui »
« le secteur sans but lucratif en 2008 » par Edith Archambault, Professeur Emérite à Paris I Sorbonne suivi des interventions de : Yves Blein, Corinne Bord, Pierre Clouet, Alain Desjardin, Jacqueline Mengin, Pierre Tournemire
Joël Balavoine, Président du Comité d’Histoire du Ministère, Gilbert Barrillon, Raymond Jolly, Jean- Claude Lucien et Jacques Lastennet nous apporteront le point de vue des Inspecteurs Jeunesse et Sports durant cette période.
- 16h30 clôture des travaux

Mémoire et Racines de l'Education Populaire et de la Cogestion
11 rue Cels 75014 Paris Tel : 01 43 20 29 29 - Fax : 01 43 20 52 55
Mèl : memoire-racines@wanadoo.fr


 
Catégorie : Débats - Paris

  Le 23 mai 2008 - Saint-Brieuc
Rencontre/débat

Demandons l'impossible

« Pour moi, mai 68 est un moment où les Français ont parlé aux Français »
Hervé Hamon revient vendredi dans sa ville natale pour évoquer les événements de Mai 68. Ecrivain et historien, il fait escale à Saint-Brieuc, vendredi pour y présenter Demandons l'impossible.

Rencontre débat à la bibliothèque municipale du centre-ville de Saint-Brieuc, vendredi 23, à 18 h 30.
Catégorie : Débats - Saint-Brieuc

  Le 24 mai 2008 - Paris
Table ronde

De ces entreprises qui ont fait parler d'elles en 68

De ces entreprises qui ont fait parler d'elles en 68, parlons-en aujourd'hui
Table ronde de 14h à 17h, avec des représentants de Renault-Cléon et Billancourt, Chausson, Chèques Postaux, Rhodiaceta, Peugeot-Sochaux, Saviem-Caen, Roussel-Uclaf...

A 18h30 : Meeting international
avec : Peter Gowan (New Left review), Petr Uhl et Anna sabatova (opposants tchécoslovaques en 1968), Aurélie Trouvé (Attac), Daniel Bensaïd
Projection du film La reprise aux usines Wonder, Théâtre et lecture de textes de la Commune étudiante par la compagnie La Chasse au tigre, Poétique de Mai lecture-spectacle de Philippe Tancelin,
Stéphanette Vendeville et Dan Vimard

A la Bourse du travail (annexe), 31 bd. du Temple 75003 Paris
Catégorie : Débats - Paris

  Le 24 mai 2008 - Paris
Débat

Mai 68 dans le monde

1968 est d'abord un mouvement international d'une exceptionnelle ampleur. Ce mouvement combine une internationale étudiante qui sert de détonateur aux luttes sociales et politiques et un mouvement ouvrier qui occupe toujours une place stratégique. Ensuite, un renouvellement de la pensée et des représentations. Ce renouvellement entremêle de nouveaux et puissants courants d’idées et donne naissance à un intense bouillonnement culturel. Ces évolutions infléchissent la recomposition géopolitique du monde. Elle s’organise autour des soubresauts de la décolonisation, de la crise de l’empire soviétique et de son modèle - y compris dans la révolution culturelle chinoise, et de la construction du nouveau bloc dominant composé des Etats-Unis, de l’Europe et du Japon.Les mouvements étudiants enclenchent les réactions en chaîne qui vont ébranler les pouvoirs. C’est le cas à Prague, à Varsovie et à Belgrade, avec la remise en cause du système soviétique. A Madrid, Athènes ou Lisbonne, avec la remise en cause des régimes dictatoriaux européens. A Mexico et dans de nombreux pays avec la mise en évidence des relations entre les situations sociales et les subordinations géopolitiques. C’est le cas aux Etats-Unis avec la convergence entre le mouvement étudiant contre la guerre du Viêt-Nam et le mouvement contre le racisme. C’est le cas de la jonction entre les mouvements étudiants et les luttes ouvrières particulièrement en Italie et en France, et à un degré moindre en Espagne. Dans de très nombreux pays, les affrontements se multiplient, en Egypte, au Pakistan, au Liban, à Alger et au Sénégal, à Berlin et à Londres, etc. Dans de nombreux cas les luttes sociales dans la production, et particulièrement les luttes ouvrières, donnent au mouvement une portée considérable. Un renouvellement de la pensée du monde et de ses représentations marque 68. Depuis la fin des années cinquante de nouveaux et puissants courants d’idées cheminent dans le monde. Ces idées jaillissent dans certains endroits, en fonction des lieux, des moments et des situations. Elles se concentrent fortement à partir de 1965. Elles sont portées par la recherche d’une critique radicale et d’une théorie critique. La dimension internationale
du mouvement de 1968.
Centre d'étude et d'initiatives de solidarité internationale
21ter rue Voltaire 75011 Paris 01 43 71 62 12
cedetim@reseau-ipam.org - http://www.cedetim.org


24 mai après midi au CICP : La dimension internationale du mouvement de 68, juxtaposition ou convergence, quels héritages ?
Organisé par le Cedetim avec exposition de documents, affiches films et débats.
Catégorie : Débats - Paris

  Le 24 mai 2008 - Paris
Rendez-vous mensuels autour de 68

Education et Université

Le Centre de recherches politiques de la Sorbonne (Paris I & CNRS), en association avec le Centre de sociologie européenne (Paris I & CNRS) et Cultures et sociétés urbaines (Paris 8 & CNRS), organise tout au long de l’année 2008 les « Rendez-vous mensuels autour de 68 ». Un samedi par mois, des cinéastes, chercheurs et témoins de l’époque débattront autour d’un film militant des années 68 consacré aux différentes facettes de cette révolte : grèves ouvrières, contre mobilisation, place de l’extrême gauche, mouvement féministe et homosexuel, contestations de l’enseignement, etc. L’entrée est libre et gratuite.

Amphi Turgot confirmé jusqu’en juin 2008 / 9h30 - 17h

24 mai 2008 : Education et Université

Animation de la séance : Bernard Pudal (Professeur de Science Politique, Paris X)

FILMS >> Le ghetto expérimental, de Jean-Michel Carré / On n’est pas des minus, de Jean-Michel Carré

Avec la participation de Jean-Michel Carré ; F. Muel-Dreyfus, B. Cassen, R. Castel

Christelle Dormoy (ATER en science politique à Paris X, CSU-GAP) : « Vincennes ou l’institutionnalisation d’utopies pédagogico-politiques ».

Julie Pagis (ATER en science politique à Paris 1) : « Vitruve ou la reconversion de dispositions critiques dans le champ de l’école »

Francine Muel-Dreyfus (CSE/EHESS) : « Crise de génération ou crise de reproduction : le « choix » du métier d’éducateur spécialisé dans les années 68. »

Bertrand Geay (Professeur de sociologie de l’éducation à l’Université de Picardie, CSE) : « Les effets de 68 sur le syndicalisme enseignant »

http://crps.univ-paris1.fr/article.php3?id_article=225

  Le 24 mai 2008 - Paris
Projections

Oui, mai!

A la Bibliothèque Faidherbe de Paris

L’année 1968 a marqué à bien des égards un tournant dans l’histoire du monde contemporain. Riche en évènements politiques et sociaux de première importance, elle a été aussi l’année phare d’une décennie de changements culturels profonds. Son héritage complexe et controversé nourrit les débats actuels.
En avril et en mai, au travers de projections de films, d’une exposition et de rencontres, la bibliothèque Faidherbe se propose d’aborder tous ces aspects.

du 1er avril au 31 mai 2008 :
« Oui, mai ! »

Témoignage Photographique de Gérald Bloncourt.
Responsable, durant plusieurs années, du service photographique du journal « L’Humanité », Gérald Bloncourt n’a cessé de parcourir la France et l’étranger, gravant sur la pellicule les conditions de vie et de travail du monde ouvrier ainsi que ses nombreuses luttes. En 1968, au plus près de l’action, il sera le témoin privilégié des mouvements de grève chez Renault à Boulogne-Billancourt et celui des évènements du quartier Latin.
Cette exposition restitue le regard d’un homme engagé…
Présentation également d’un choix d’affiches tirées du livre « Les Affiches de mai 68 » coédité par les Editions Beaux –arts de Paris et le Musée des Beaux-arts de Dole.

- samedi 24 mai 2008 15h
« Un regard engagé »
Durant cette rencontre, ponctuée de projections de films et d’un montage photographique, Gérald Bloncourt nous parlera de son parcours, de ses engagements et de cette période des années 60 durant laquelle il a photographié le monde ouvrier et ses luttes, notamment en tant que correspondant pour le journal « L’Humanité ».
« Toute mon oeuvre, tout mon travail, tout le feu de ma vie, toute ma violence, je les ai mis dans une direction à laquelle je n'ai jamais failli : dans cet Homme et dans son devenir. Dans ses luttes, ses souffrances, ses petites joies modestes, pures, ces morceaux de sourire qu'on rencontre au coin des taudis, ces mains calleuses, émouvantes... J'ai pris parti. Je ne suis pas un marchand de photographies. Je suis un franc- tireur de l'image au service de mon art et de ma création... »

bibliothèque Faidherbe
18 rue Faidherbe
75011 Paris
01 55 25 80 20
Horaires d'ouverture
mardi - vendredi : 13h-19
jeudi : 13h-22h
mercredi - samedi : 10h-18h

  Le 24 mai 2008 - Camplong (Aude)
Commémoration festive

Mai 68 à Camplong

L’Amicale laïque de ce village audois, attaché aux valeurs de solidarité et d’égalité, propose des animations à partir de 13h30. Vous retrouverez le centre village barricadé et des figurants soixante-huitards. (N’hésitez pas à venir en costume de l’époque, vous aussi !) Toutes les manifestations sont gratuites (sauf buvette et repas du soir).
13h30-16h30 : Les festivités commencent avec la projection exceptionnelle du film « Le Fond de l’air est rouge » de Chris Marker (1977). Sous-titré « Scènes de la Troisième Guerre mondiale (1967-1977) » c’est un film engagé. En deux parties, "Les mains fragiles" et "Les mains coupées", il explore le Viêt-Nam, Che Guevara, mai 68, Prague, le Chili, et le Programme commun. On revit les espoirs et les déceptions suscités par les mouvements révolutionnaires dans le monde entier.
Un film de trois heures à goûter (entrée et sortie libres pendant la séance) voir à croquer à pleines dents.
16h30-18h00 : débat-conférence : animé par Jean-Pierre Laval (journaliste), avec Guy Delmas (responsable départemental CGT ouvriers agricoles en 68), Henri Garino (responsable PC de l’Aude), Germain San Pablo (historian), Patrice Baluc-Rittener (écrivain) et autres (la liste des participants n’est pas définitivement arrêtée).
Patrice Baluc-Rittener dédicacera son livre « 30 Jours en mai » (L’Harmattan).
18h00 : MANIFESTATION : on va manifester autour des thèmes de l’époque mais aussi des thèmes de notre actualité.
19h00 : apéritif vigneron offert par l’Amicale laïque de Camplong avec projection d’une vidéo participative « Camplong 1968-2008 : témoignages ».
20h00 : La soirée se poursuivra avec un bal soixante-huitard (sortez vos fringues des placards !) avec possibilités de restauration.
En plus, toute la journée : exposition l’événement '68, et buvette.

Infos complémentaires: Christophe Guimera : 04 68 91 28 45
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | »