Se rendre directement au contenu principal / Go directly to main content

Menu de cette page : / This page’s menu:

» Accueil → Tous les événements
Résultats par page : 5 | 10 | 20 | 50
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | »
Proposer une manifestation

  Du 07 novembre 2008 au 15 novembre 2008 - Bagneux (92)
Théâtre

Ecritures en héritage 68/2008

Auteurs en Acte consacre un festival de théâtre contemporain aux auteurs de 68 et à leur héritage artistique.

Le festival Aureurs en Acte a lieu en grand partie au Théâtre Victor Hugo, 14 Avenue Victor Hugo, 92220 Bagneux.
TEL 01 46 65 94 30
auteurs.acte@wanadoo.fr

  Du 13 novembre 2008 au 14 novembre 2008 - Montréal
Colloque

1968, des sociétés en crise : une perspective globale

Colloque international
 Les 13 et 14 novembre prochains se tiendra, à l’Université Concordia de Montréal, le colloque « 1968, des sociétés en crise : une perspective globale ».

Alors que les regards de l’actualité se tournent rétrospectivement, à la faveur de leur 40e anniversaire, vers les événements qui ont ponctué l’année 1968, rares sont les moments où on peut avoir une vision générale, globale et comparative, de ce qui s’est passé cette année-là dans le monde. Tous les continents ont été secoués par une vague de contestation qui n’a pas été uniquement le fait des étudiants : les travailleurs aussi ont pris part à ce qui allait bouleverser la politique, la culture, les mœurs, bref, le monde issu de l’après-guerre.

Que s’est-il passé, quel en est l’héritage ? C’est ce que nous tenterons de cerner en compagnie de la vingtaine de chercheurs canadiens, français, allemands, africains, croate, etc. et d’illustres invités, témoins et acteurs de ‘68.

Événement spécial : table-ronde avec Louise Harel, Léon Debien et Julius Grey le jeudi soir, animée par Éric Bédard.

Jeudi 13 novembre, H-767, 13h-21h.
Vendredi 14 novembre, H-763-767, 8h-18h.

Nombre limité de places : merci de vous inscrire rapidement !
Frais d’inscription : 20$, gratuit pour les étudiants, sur présentation d’une carte valide.

Programme complet, renseignements et inscriptions :
Chaire Concordia d’Études sur le Québec,
Département de Sociologie et d’Anthropologie
Université Concordia,
Local H-1140,
1455, Boul. de Maisonneuve ouest.
514-848-2424 # 2167.

www.conference68.org
info@conference68.org

  Du 14 novembre 2008 au 30 novembre 2008
Théâtre

De Gaulle en Mai

Création - extraits du Journal de l'Elysée de Jacques Foccart
textes organisés par Jean-Louis Benoit
mise en scène Jean-Louis Benoit avec Dominique Compagnon, Arnaud Décarsin, Jean-Marie Frin, Laurent Montel, Luc Tremblais

Jean-Louis Benoit excelle dans l'art du théâtre-documentaire. Il saisit l'Histoire en route... pour qu'elle ne passe pas à la trappe, et avec, ses leçons, petites ou grandes. Quarante ans après, il s'amuse à observer le mois de mai 68 par le petit bout de la lorgnette du pouvoir alors en place. Il puise la matière vivante de cette satire au cœur même de la parole politique, en s'appuyant sur le journal de Jacques Foccart, conseiller en matière africaine et ami du Général. S'esquisse peu à peu l'image d'un « roi nu » qui ne comprend pas ce qui est en train de se produire, irréversiblement. Et si à trop s'éloigner des aspirations - et mécontentements - qui fleurissent ici ou là, on ne créait pas soi-même une distance propice au désordre...;

Infos complémentaires: vendredi 14 > dimanche 30 novembre 08 mardi, mercredi, vendredi et samedi à 20h30, jeudi à 19h30 et dimanche à 16h - durée environ 1h45 - petite salle

Théâtre de la Commune
2 Rue Edouard Poisson,
BP 157
93304 Aubervilliers Cedex

Pour toute réservation ou renseignements : 01.48.33.16.16 ou www.theatredelacommune.com
lieu commune(code postal): Aubervilliers

  Le 15 novembre 2008 - Paris
Rendez-vous mensuels autour de 68

Normes et sexualité


Le Centre de recherches politiques de la Sorbonne (Paris I & CNRS), en association avec le Centre de sociologie européenne (Paris I & CNRS) et Cultures et sociétés urbaines (Paris 8 & CNRS), organise tout au long de l’année 2008 les « Rendez-vous mensuels autour de 68 ». Un samedi par mois, des cinéastes, chercheurs et témoins de l’époque débattront autour d’un film militant des années 68 consacré aux différentes facettes de cette révolte : grèves ouvrières, contre mobilisation, place de l’extrême gauche, mouvement féministe et homosexuel, contestations de l’enseignement, etc. L’entrée est libre et gratuite.

Amphi Turgot confirmé jusqu’en juin 2008 / 9h30 - 17h

15 novembre 2008 : Normes et sexualité

Animation de la séance : Olivier Fillieule (CRPS - Université de Lausanne)

FILM >> Race d’ep, de Guy Hocquenghem et Lionel Soukaz

Avec la participation de Lionel Soukaz

Elsa Dorlin, philosophe, MCF, Paris 1, EA « Philosophies contemporaines » : « Notre libération sexuelle n’est pas la votre ».

Didier Éribon, (philosophe, auteur de Réflexions sur la question gay) : « Homosexualité et capitalisme » (sous réserve)

Éric Fassin, (enseignant-chercheur à l’ENS/Iris) : « Sous les pavés, le sexe »

Michèle Ferrand (Sociologue, DR, CSU) : « « Jouissons sans entrave » un mot d’ordre au masculin ? »

http://crps.univ-paris1.fr/article.php3?id_article=225

  Le 15 novembre 2008 - Paris
Colloque

APRES MAI : la création après la révolte de 68

Groupe CLAM ECLAT de l’Université Paris 7 Diderot

Le samedi 15 novembre 2008, à l’Université Paris 7 Diderot – UFR LAC (Lettres, arts, cinéma)
Bâtiment des Grands Moulins, Accès C, 7e étage, salle 797
16 rue Marguerite Duras, 75013 Paris
(Métro Bibliothèque François Mitterrand, ligne 14 / RER C / Bus 61 89 324 64)


PRESENTATION

De nombreuses commémorations ont été organisées cette année à l’occasion des 40 ans de Mai 68. Le chapitre qui s’inaugurait alors sous le mot d’ordre « Ce n’est qu’un début » semble désormais clos, à moins que... Plutôt que de revenir sur les événements de Mai et Juin 68 ou d’en dresser un énième bilan politique, social ou historique, l’objectif de cette journée est d’interroger les œuvres de l’après-mai. Elle s’adresse aux étudiants, aux chercheurs et aux curieux qui se penchent sur les textes, les films et les productions artistiques en général, tant documentaires que fictionnelles, concernant cette période.

Les œuvres abordées explorent les pratiques militantes (organisation, lignes politiques et idéologiques, rapports entre les diverses organisations, rapports des organisations au pouvoir en place), le thème du retour à l’ordre et du retour au travail (répression, nouveaux conflits), les expériences de travail en usine ou dans les campagnes, l’évolution des représentations et des pratiques sexuelles, ainsi que les nouveaux modes de l’organisation familiale ou de la vie du groupe.

La périodisation que recouvre l’expression « après-mai » est à entendre au sens large. Les œuvres traitées concerneront les périodes suivantes :
- œuvres apparaissant durant l’été ou l’automne 68, qui font le récit des événements et en dressent un premier bilan,
- œuvres qui rendent compte ou participent de la fermentation politique des années ultérieures, jusqu’au milieu 70,
- œuvres plus récentes, des années 80 à aujourd’hui, qui reviennent sur 68 et les années suivantes sous forme d’analyse ou pour en revendiquer l’héritage politique ou artistique.

Quatre perspectives principales seront abordées.
1. Axe idéologique : œuvres militantes et nouveaux discours.
2. Axe culturel : invention d’une filiation historique et esthétique en amont et en aval de Mai, héritage et influence de l’art des pays socialistes, confrontation des événements français et de leur expression avec ce qui se manifestait alors dans d’autres pays (Amérique latine, Etats-Unis, Europe de l’Est et de l’Ouest, Sud-est asiatique), question du deuil et de la transmission.
3. Axe narratif : travail de configuration/défiguration effectué par les fictions ou les œuvres documentaires, mémoire des événements, jugement rétrospectif.
4. Axe rhétorique et esthétique : invention de formes critiques, avant-garde et subversion formelle, réemploi des images et des textes de Mai.

Nous espérons que cette journée sera l’occasion d’échanges fructueux, et de découvertes esthétiques et radicales, afin de prolonger l’idée de « l’avenir d’un avenir »...

PROGRAMME

1. Matinée : Créations/réactions
Président de séance : Jean Delabroy (Paris 7)

9h30 : Accueil des participants

9h45 : Gabriela Trujillo (Paris 1)
Sillages : l’Amérique latine en feu (1968-1969)

10h30 : Olivier Quintyn (Paris 8)
Modèles critiques : écritures/impacts/actions

11h15 : Pause

11h30 : Auriane Bel (Paris 7)
La fin de l'ère de l'art : un nouveau départ?

12h15 Repas

2. Après-midi : Récits d’après
Présidente de séance : Claude Murcia (Paris 7)

14h : Sylvain Dreyer (Paris 7 / CUF Moscou)
Les romans de l’été

14h45 : Sébastien Layerle (Paris 3/ CNRS)
Mai 68 en mémoire : Mourir à trente ans de Romain Goupil (1982)

15h30 : pause

15h45 : Jean-Albert Bron (Paris 7 / Paris 10)
Pensée hors langage : Themroc de Claude Faraldo (1973)

Fin de la journée prévue à 16h30



Contact :

sylvaindreyer@hotmail.fr / 0665652310

  Du 20 novembre 2008 au 21 novembre 2008 - Dijon
Journées d'études

Les sciences sociales et 68

Journées d'études organisées par l'Université de Bourgogne - Dijon , les 20 et 21 novembre 2008

Les sciences sociales se sont immédiatement emparées de Mai-Juin pour en proposer des interprétations. Si certains ont eu recours à l’essai, d’autres, notamment en sociologie du travail, ont privilégié des enquêtes qui interrogent aussi les répercussions de l’événement. Ces deux interventions participent d’ailleurs de la construction de la sociologie comme outil central d’expertise des sociétés contemporaines. On peut aujourd’hui revisiter ces constructions immédiates à l’aune des archives des SHS, mais aussi les confronter avec des lectures contemporaines, et, ce faisant, interroger la manière dont l’histoire et les autres sciences sociales se saisissent de cet objet, construisent des problématiques d’analyses et les étayent. Par là, il s’agit d’enrichir le questionnement épistémologique sur la construction de l’événement en sciences sociales.

Programmehttp://www.bdic.fr/pdf/Annees_68_Colloques_Depliant.pdf

Contact : Xavier.Vigna@u-bourgogne.fr et  Jean.Vigreux@wanadoo.fr

Site : http://www.u-bourgogne.fr


Dans le cadre du : Cycle de journées d'étude :  Les années 68 au-delà des mythes
Novembre 2007 - Novembre 2008
Journées organisées par la BDIC, l'Université d'Evry (LHEST), l'Université de Reims (Mission CAARME et GERME), l'Université Paris I (UMR IRICE), l'Université de Bourgogne (UMR Georges Chevrier), l'Université de Lyon (ISH, UMR LARHAH), l'Université Paris VIII - Vincennes - Saint-Denis (EA 1571, Histoire des pouvoirs, des savoirs et sociétés et IDHE).

  Du 20 novembre 2008 au 14 février 2009 - Montreuil
Exposition

Comme du papier tue-mouches dans une maison de vacances fermée Armand Gatti Mai 1968

 Lundi 17 novembre 2008

À 18h30
Inauguration de La Maison de l’arbre
9 rue François Debergue à Montreuil-sous-Bois
(métro « Croix de Chavaux »)

Vernissage de l’exposition - Ouverture jusqu'à mi-février 2009

« Comme du papier tue-mouches dans une maison de vacances fermée… »

Exposition conçue par Stéphane Gatti et Pierre-Vincent Cresceri

« Nous sommes partis des archives de Jean-Jacques Hocquard passées au crible des écritures gattiennes, dépliées par les auteurs mêmes des tracts et des journaux de Mai, dépoussiérées par ceux qui depuis 68 en ont développé les pistes ».

Écrire en Mai 68 (Armand Gatti)
Catalogue et entretiens filmés avec : Jean Jacques Hocquard, Hélène Châtelain, Francis Gendron, Jean-Louis Pays, Dominique Lurcel, Daniel Dubois, Monique Charrier, Michel Séonnet

Ouvrir le livre de Mai (Tracts et journaux)
Catalogue et entretiens filmés avec : Tracts du 22 Mars : Jean Pierre Duteuil et Prisca Bachelet / Action : Jean Schalit et Marc Kravetz / Cahiers de Mai : Jean-Louis Péninou / La cause du peuple : Jean-Pierre Le Dantec / Rouge : Daniel Bensaïd / Vive la révolution : Tiennot Grumbach / Tout : Roland Castro / Le torchon brûle : Nadja Ringart / L'idiot international : Jean-Paul Dollé

Mai 68 ? (Vivre les questions)
Catalogue et entretiens filmés avec : Henri Benoit, dessinateur industriel / Daniel Bensaïd, philosophe / Paul Brétécher, médecin psychiatre / Laurent Cartier, agriculteur / Francine Demichel, juriste / Patrice Duprat, chômeur / Jean-Pierre Duteuil, éditeur / Daniel Guibert, architecte / Nicolas Hatzfeld, historien / Marc Kravetz, journaliste / Jean-Pierre Le Dantec, ingénieur / Françoise Lenoble Prédines, puéricultrice / Gilles Olive, ingénieur / Jean-Claude Polack, médecin psychiatre / Anne Querrien, sociologue / Jacques Rancière, philosophe / Emmanuel Terray, anthropologue / Marie-Noëlle Thibault, historienne et écrivain / Jean-Pierre Thorn, cinéaste

L’exposition se terminera en février 2009 à l’ouverture des « Cycles de Roland » avec : Aliette Guibert, Jean-Claude Bourgeois, Jacques Rémi, Prisca Bachelet, Mickael Pabst, Monique Charrier, Michel Séonnet.

« Comme un papier tue-mouches dans une maison de vacances fermée »

Cette exposition a été réalisée par Stéphane Gatti et Pierre-Vincent Cresceri assistés de Tiffany Anton, Benoît Artaud, Marie Baqué, Reyzane Benchiha, Thierry Braibant, Émilie Desjardins, Benoît Francès, Joachim Gatti, Cécile Geiger, Christiane Nebon, Jean-Marie Perdrix, Guillaume Tar Leplatois.

Producteur : Jean-Jacques Hocquard assisté de Chantal Duquesnoy, Marie-Noëlle Sundheimer et Amélie Bataille

Cette exposition est produite par La Parole errante avec le soutien du Ministère de la Culture (DRAC Île-de-France), du Conseil régional de l’Île-de-France, du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, de la Mairie de Montreuil.

Programme de la soirée

18h30 : Visite de l’exposition avec Stéphane Gatti et Pierre-Vincent Cresceri

19h15 : Visite du lieu avec Jean-Jacques Hocquard et les architectes
Guy Naizot et Gérald Gribé.

19h45 : Repas africain par les cuisiniers du foyer Bara de Montreuil

21h00 : Lecture par Armand Gatti de son dernier texte
Révolution culturelle, nous voilà !


Extrait de « Interdit aux plus de trente ans »
Armand Gatti (1969/1970)
Selmaire de celui qui dans la résistance combattit avec Don Quichotte…

« Bon dieu! j'ai l'impression que depuis vingt-cinq ans, je continue à assurer le repli de cette époque, à ses désespoirs (ils étaient grands), à ses joies (elles étaient grandes aussi), son combat dans un tunnel aux dimensions de la ville —laquelle était aux dimensions de la terre— et celle-ci à celles de toutes créations. Ce n'est pas possible que cela fasse de la graisse, prenne du ventre —ou pende comme un papier tue-mouches dans une maison de vacances fermée.

A l'occasion de l'exposition « Comme du papier tue-mouches dans une maison de vacances fermée », la Parole errante et Idéokilogramme, association des bons camarades, présentent les samedi 6 décembre 2008 et 24 janvier 2009

INTERDIT
D'INTERDIRE QUOI ?
deux pièces d'Armand Gatti

  Le 29 novembre 2008 - Paris
Colloque, exposition, théâtre

"Les mauvais jours finiront..." 1968-2008, le Syndicat de la Magistrature fête ses 40 ans

A la Bellevilloise de 14h à 2h

14h-17h
Colloque : Le recul des libertés publiques dans le monde depuis le 11 septembre 2001, avec la participation d'organisations et de grands témoins internationaux
17h30-19h30 Projection du documentaire réalisé par Thomas Lacoste sur l'histoire du Syndicat de la Magistrature et débat avec la salle
19h30-20h30 Apéritif et expositions de photos, affiches et dessins
20h30-21-30 Moment de théâtre : le Syndicat de la Magistrature met en scène la justice (avec la collaboration de comédiens professionnels)
A partir de 21h30 : repas et open bar (sur inscription)

Syndicat de la Magistrature
Tél : 01 48 05 47 88

syndicat.magistrature@wanadoo.fr

www.syndicat-magistrature.org

  Du 12 décembre 2008 au 11 janvier 2009 - Paris
Exposition

Paris manif'

L'exposition "Paris Manif" organisée par le Comité d'histoire de la Ville de Paris retrace l'histoire des manifestations à Paris depuis la fin du XIXe siècle. Elle prendra comme point de départ les années 1880.
Elle distingue trois moments successifs :
La manif en construction
de 1880 à 1934 ;
L'âge classique de la manifestation
de février 1934 à 1968 ;
La manif en éclat
des années 1970 jusqu'à nos jours

Réfectoire des Cordeliers
15, rue de l'Ecole de Médecine, 75006 Paris

  Le 13 décembre 2008 - Paris
Rendez-vous mensuels autour de 68

L'Utopie

Le Centre de recherches politiques de la Sorbonne (Paris I & CNRS), en association avec le Centre de sociologie européenne (Paris I & CNRS) et Cultures et sociétés urbaines (Paris 8 & CNRS), organise tout au long de l’année 2008 les « Rendez-vous mensuels autour de 68 ». Un samedi par mois, des cinéastes, chercheurs et témoins de l’époque débattront autour d’un film militant des années 68 consacré aux différentes facettes de cette révolte : grèves ouvrières, contre mobilisation, place de l’extrême gauche, mouvement féministe et homosexuel, contestations de l’enseignement, etc. L’entrée est libre et gratuite.

Amphi Turgot confirmé jusqu’en juin 2008 / 9h30 - 17h

13 décembre 2008 : L’ Utopie

Animation de la séance : Romain Lecler (CRPS)

-  L’AN I de Lionel Soukaz

Avec la participation de Jacques Doillon, cinéaste ; Antoine de Baecque, historien et critique d’art.

Eric Brun (Doctorant en sociologie, CSE-CNRS) : « L’Internationale situationniste et mai 68 »

Xavier Landrin (ATER en science politique à Paris X - Nanterre ; CSE-CNRS) : « L’Utopie en pratiques : Actuel et l’invention contre-culturelle »

Claude Fossé (Chargée de recherches, CSE-CNRS) : « Du gauchisme à la contre-culture »

Boris Gobille (MCF science politique, ENS-LSH de Lyon) : « Mai 68 : un soulèvement utopique contre les déterminations sociales ? »

http://crps.univ-paris1.fr/article.php3?id_article=225

 


Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | »